COMPRENDRE
COMPARER

La franchise assurance auto


Publié par (NotreAssurance) le 25 mai 2011

La franchise correspond à la part des dommages qui reste à la charge de l’assuré en cas de sinistre. Elle s’exprime soit en pourcentage du montant du sinistre, soit en indice et peut aussi être égale à zéro. Elle est déterminante lors du choix de votre contrat car elle remet en cause le montant de votre redevance.

Les différents types de franchise en automobile sont :

  • La franchise relative : vous ne percevez aucune indemnité si le montant de votre sinistre est inférieur à la franchise. Par contre l’assuré reçoit une indemnité sans déduction de la franchise si le montant du sinistre dépasse le montant de cette franchise.
  • La franchise absolue est déduite du montant indemnisable lorsque c’est une franchise individuelle.
  • La franchise proportionnelle est utilisée en particulier pour les professionnelles et constitue un pourcentage du montant du sinistre restant à la charge de l’assuré.
  • La franchise en jours, indique le nombre de jours au-delà duquel l’assurance intervient.
  • La franchise kilométrique, indique un périmètre autour du stationnement habituel de votre voiture et au-delà duquel la garantie assistance peut être utilisée par l’assuré.

Les différentes franchises automobiles peuvent se distinguer également en fonction des garanties que l’on trouve dans le contrat d’assurance.

En effet, on peut déterminer :

  • La franchise de responsabilité civile, peut être proposée ou imposée en option et constituera une diminution de cotisation.
  • La franchise dommages, qui représente votre reste à charge en cas d’accident responsable.
  • La franchise vol, qui peut être assez élevée en fonction des contrats pour ce type de risque.
  • La franchise bris de glace, qui reste rare, correspond au reste à charge de l’assuré lors d’un bris de pare brise, feux avant, toits ouvrants, lunettes arrière. (Certains contrats prennent en compte les rétroviseurs extérieurs et les feux arrière.)

Exemple de franchise relative :

Le contrat mentionne une franchise relative de 500 euros. Si le sinistre est estimé à 200 euros, l’assuré ne percevra rien (le sinistre étant inférieur à la franchise) mais si le sinistre est estimé à 600 euros, il percevra 600 euros (la franchise relative est inférieure au montant du sinistre, les 500 euros ne sont pas déduits de l’indemnité). Exemple de franchise absolue : Le contrat mentionne une franchise absolue de 500 euros. Si le sinistre est estimé à 1000 euros, l’assuré recevra 1000 – 500 = 500 euros.


Article suivant :