COMPRENDRE
COMPARER

Assurance auto - Pas d'assurance sans assistance


Publié par (NotreAssurance) le 13 avril 2011

Tous les assureurs proposent, dans leurs contrats, soit en inclusion, soit en option, une garantie d’assistance aux personnes et au véhicule plus ou moins étendue. S’il s’agit d’une aide surtout matérielle, cette garantie peut aussi, sous la forme d’un contrat de protection juridique, prendre en charge vos litiges.

L’assistance aux personnes

Elle couvre la maladie, le décès et l’accident corporel lors des déplacements, le remboursement des frais médicaux, l’envoi de médicaments ; le rapatriement du corps et le rapatriement sanitaire, la présence d’un proche, l’accompagnement des enfants, l’envoi d’un chauffeur, d’un billet d’avion ou de train. Certains appliquent une franchise kilométrique de 50 km du domicile comme à la Matmut, ou 25 km chez Allianz.

L’assistance au véhicule

Axa Assistance s’engage à vous dépanner en cas d’accident en France dans l’heure à compter de votre appel signalant la panne ou l’accident, à défaut elle vous rembourse 30 euros. Votre véhicule accidenté, encore roulant, est pris en charge gratuitement et restitué à l’endroit qui vous convient, après réparation et on vous prête une voiture pendant cette durée. Tout comme chez Direct Assurance. MMA prend aussi en charge 100 % des frais de dépannage. ACM donne à choisir entre une assistance avec ou sans franchise kilométrique. À la Matmut, l’assistance prend en charge le dépannage, le remorquage, le rapatriement du véhicule et l’envoi de pièces détachées dès la formule tiers, mais seulement à 50 km de votre domicile, sinon vous devez opter pour les formules plus haut de gamme. Chez Allianz, l’assistance intervient sans franchise kilométrique en cas d’accident de la circulation, de vol du véhicule, ou d’incendie, et avec une franchise de 25 km en cas de panne, y compris lors de crevaison, d’erreur ou gel de carburant, de perte, casse, vol ou enfermement des clefs dans le véhicule. À la Macsf, l’assistance intervient sans franchise, comme à la Macif, qui vous assiste en bas de chez vous, y compris en cas de crevaison ou de panne de carburant.Axa vous prête gratuitement un véhicule pendant la durée des réparations, tout comme Direct Assurance ; Maaf, ACM, MMA en kilométrage illimité jusqu’à trente jours, et Aviva en fonction de la formule choisie : ainsi, en tous risques, vous avez droit à un véhicule de catégorie A ou B durant trois jours en cas d’accident ou de vol. Même durée pour Gan dans la formule Assistance Plus. Macsf vous prête un véhicule pendant sept jours, mais pour circuler en France seulement et uniquement pour la poursuite de l’activité des professionnels de santé. Avec son option Auto Presto Privilège, sauf dans la formule Mobilité où elle est incluse, Groupama vous prête une voiture de catégorie équivalente à la vôtre jusqu’à trente jours, à condition de souscrire au Pack Mobilité.

La protection juridique

Les contrats d’assurance auto proposent en général une garantie protection juridique qui vous permet d’obtenir une assistance juridique en cas de litige et prend en charge une partie de vos frais d’avocat. Au Gan, elle est proposée en option et vous fournit des informations juridiques et des avis sur le litige lorsque l’assuré est opposé à un tiers à propos de son véhicule, y compris en cas d’infraction au code de la route. À la Macsf, la protection juridique joue pour les litiges relatifs à l’achat, la réparation, l’entretien ou la vente de votre voiture (8 000 euro maxi). Allianz y ajoute les litiges liés à la location d’un véhicule ou au contrôle technique (10 000 euro maxi). Chez Aviva, la protection juridique n’est pas limitée à l’automobile comme chez ACM, mais concerne tous les domaines de la vie privée (16 000 euro maxi par litige). À la Maif, il s’agit plutôt d’une garantie Défense-Recours, tout comme à la Maaf, qui ajoute en option une Garantie Défense Juridique de l’automobiliste. Chez Direct Assurance, la protection juridique peut jouer en cas de poursuites liées au véhicule, d’infraction au code de la route (sauf conduite en état d’ivresse, et délit de fuite) ou en cas de litige lié à la location d’un véhicule de remplacement.