Les principales garanties d’un contrat MRH


Publié par (NotreAssurance) le 4 février 2011

Les biens communs garantis à tous les contrats :

On trouve tout d’abord les biens immobiliers qui sont constitués de la résidence principale, la résidence secondaire, les dépendances, les annexes, terrasses, murs d’enceinte et de clôture.

On entend par résidence principale la maison ou l’appartement de l’assuré avec les aménagements de l’habitation et les équipements immobiliers intégrés (chauffage, chaudière, antenne…).

Les dépendances correspondent à tous bâtiments se trouvant sur le terrain de l’habitation et étant complémentaire (ex : garage).

Les annexes peuvent être des locaux situés à une autre adresse que l’habitation. Cependant, tous les contrats MRH n’assurent pas ces annexes ; en effet leur garantie peut dépendre des conditions appliquées dans le contrat. (Ex : surface)
Les murs d’enceinte et de clôture sont pris en compte sauf les clôtures et murs végétales.

Les biens mobiliers constituent tous les meubles meublant, objets de valeurs, effets personnels entreposés à l’intérieur des bâtiments assurés.

Le mobilier se constitue :

  • Des objets usuels de l’habitation en général comme les meubles, les objets de décoration, les livres, les disques…etc.
  • Des appareils électriques et électroniques (ordinateur, télévision, électroménager…etc.)
  • Des bijoux et objets de valeurs : la définition des objets de valeur diffère en fonction des contrats et les assureurs déterminent les objets précieux par une liste de biens tels que les bijoux, les pierres précieuses, objets d’arts…etc.
    Chaque bien précieux définit dans le contrat fait l’objet d’un montant minimal pour figurer dans cette catégorie et chaque assureur détermine un plafond maximum pour lequel l’objet est assuré.

Les évènements communs garantis par tous les contrats :

Tous les contrats MRH couvrent principalement les risques d’incendie, de catastrophe naturelle, de dégâts des eaux, de vol et de bris de glace. (Elle peut également se révéler intéressante, en premier lieu, en cas de sinistre grave et même en matière de responsabilité.)
C’est pourquoi le souscripteur doit prendre le temps, avec son conseiller d’assurance de bien lire toutes les conditions générales et spécifiques de son contrat.