Quoi de neuf dans l'assurance ?

Le mot du jour

  • Délégation d’assurance

    La délégation d’assurance désigne la souscription d’un contrat d’assurance de prêt auprès de l’assureur de son choix, autre que celui proposé par la banque. Cette possibilité est ouverte à chaque emprunteur et cette liberté de choix a été renforcée depuis la publication de la loi Lagarde de septembre 2010.

L'assureur Maif augmente ses bénéfices de +44% malgré la hausse du nombre de sinistres

L'assureur Maif augmente ses bénéfices de +44% malgré la hausse du nombre de sinistres

L'assureur mutualiste Maif a annoncé lundi une nette hausse de son bénéfice net en 2017, aidé par plusieurs éléments exceptionnels et des performances robustes dans le secteur de l'assurance dommage.
Publié le 14 mai 2018, par FranceTransactions.com (avec AFP)

L’assureur Maif aidé en 2017 par des exceptionnels et le dommage

L’an passé, l’assureur niortais a dégagé un bénéfice net de presque 184 millions d’euros, en progression de 44%, "malgré une sinistralité climatique particulièrement élevée et une nouvelle année de modération tarifaire par rapport au marché", explique-t-il dans un communiqué.

C’est "la seconde meilleure performance des dix dernières années", après un pic de 194 millions atteint en 2014, adéclaré à l’AFP le directeur général Pascal Demurger.

L’assureur a bénéficié du coup de pouce de plusieurs effets exceptionnels, comme la vente d’une participation de 15% dans BPCE Assurances ou des plus-values réalisées sur des cessions obligataires.

Toiletté de ces effets exceptionnels pour mieux représenter l’activité réelle de l’entreprise, le bénéfice a augmenté en 2017 de 1,6% pour arriver aux alentours de 130 millions d’euros.

Dans le détail, le groupe a été soutenu par le dynamisme commercial de l’activité non vie - assurance automobile, habitation ou encore de personnes - dont le chiffre d’affaires a gonflé de 2,5% sur un an à 2,8 milliards d’euros.

"Cette progression est assez proche de celle du marché, mais elle a été réalisée pour la Maif avec des augmentations de tarifs inférieures" à celles de ses rivaux,a souligné M. Demurger.

Cette division n’en a pas moins fait les frais de plusieurs catastrophes naturelles en 2017, notamment les ouragans Irma et Maria ou encore plusieurs épisodes de sécheresse, qui ont dégradé sa rentabilité technique.

Le groupe Maif se félicite toutefois d’avoir été rejoint par 36.000 nouveaux sociétaires, malgré un contexte de concurrence renforcée liée à l’entrée en vigueur début 2015 de la loi Hamon qui facilite la résiliation des contrats d’assurance automobile et habitation.

Fort de cette progression, le groupe affirmeêtre désormais capable d’atteindre "avec certitude" l’objectif de 140.000 nouveaux sociétaires prévu dans son plan stratégique pour la période 2015-2018. A fin décembre, il affichait un gain net de 132.000 nouveaux sociétaires.

En assurance vie, les recettes ont affiché une progression modeste, de 1% à 748 millions, mais "dans un contexte où la collecte nette du marché recule", fait valoir le groupe.

L’ensemble de ces performances portent le chiffre d’affaires total de l’assureur à 3,5 milliards d’euros, soit une hausse d’un peu plus de 2% sur un an.


Article suivant :

<< DDA (Directive de Distribution d’Assurances) : les mesures réglementaires d’application ne sont toujours pas connues | MVVA décerne le Grand Prix de l’Assurance Vie 2018 à la MIF pour la 5e année consécutive ! >>